Praticien Responsable Qualité des soins

  • Date de publication
    29/08/2022

Missions générales

– En lien étroit avec le Directeur de la qualité et des patients, ce praticien s’assure de la définition du système de management de la qualité des soins, de sa mise en œuvre et de son évaluation.
– Il rend compte à la direction générale et à la présidence de la CME du fonctionnement de ce système de management de la qualité des soins et il leur propose des axes d’amélioration.

Gestion des risques associés aux soins (Coordination de la gestion des risques Associés aux Soins (CORIAS) (référence : article R.6111-1 à R6111-5 du code de la santé publique)
– Animation d’un réseau formalisé de correspondants et de professionnels en charge de la prévention et de la gestion des EIAS (Événements Indésirables Associés aux Soins).
– Organisation et développement du recueil des données internes en lien avec la sécurité des soins.
– Examen des EIAS, proposition d’actions correctives, suivi des changements avec les secteurs concernés (en lien avec celles des plaintes et des réclamations, avec les pôles et les secteurs d’activité).
– Réalisation de bilans des EIAS et analyse des tendances.
– Contribution à l’analyse des risques associés aux soins dans le cadre de l’analyse approfondie de certains EI (plus particulièrement les EI graves) avec l’appui du cadre de santé de la direction de la qualité.
– Accompagnement des équipes dans les actions de sécurisation.
– Apport d’une expertise méthodologique pour l’élaboration des programmes d’action et pour leur mise en œuvre.
– Conseil et information des médecins sur les outils qualité et gestion des risques en lien avec la CME (diffusion de l’expertise méthodologique).
– Contribuer à la définition des orientations stratégiques en matière QSS (Qualité de la Sécurité des Soins) et élaboration du PACQSS (Programme d’Amélioration de la Qualité et de la Sécurité des Soins) et des indicateurs de suivi.
– Coordonner une veille scientifique et réglementaire.

Appui au développement et au pilotage des Evaluations de Pratiques Professionnelles (EPP) :
– Appui au développement des EPP sur le terrain : participation aux EPP (CREX, RMM notamment), apport de conseils méthodologiques et promotion des formes d’EPP pertinentes selon les secteurs.
– Vigilance sur la bonne tenue des EPP selon les formes attendues nationalement et le respect des recommandations.
– Aide à la structuration de la politique EPP via la formulation de propositions d’orientations au Comité Qualité.
– Réalisation de bilans annuels des EPP.
– Favoriser les actions partagées pluridisciplinaires et pluri-professionnelles.

Coordination des vigilances règlementaires :
– Supervision générale des vigilances réglementaires : suivi des déclarations et de la mise en œuvre d’actions correctives.
– Aide à la proposition d’actions correctives et suivi.
– Proposition des priorités de vigilances.
– Coordination des vigilants et aide à l’harmonisation du travail des vigilants avec les services.
– Réalisation et présentation périodique de bilans des vigilances.

Pilotage de la thématique médicament avec sécurisation de la prise en charge médicamenteuse (Responsable du Système de Management de la Qualité de la Prise En Charge Médicamenteuse (RSMQPECM)) :
– Supervision du système de management de la qualité de la prise en charge médicamenteuse, à toutes les étapes, du contrôle de l’identité du patient tout au long de sa prise en charge, à la conformité de la prescription médicamenteuse et de l’administration des médicaments, à la traçabilité des différentes étapes de cette prise en charge jusqu’à la qualité de l’approvisionnement de tous les lieux de stockage.
– Animation du COPIL institutionnel Qualimédic sur la sécurité de la prise en charge médicamenteuse.
– Proposition d’un plan d’actions annuel en concertation avec les membres du COPIL et suivi de sa mise en œuvre.
– Contribution aux travaux (audits internes, actions de communication et de sensibilisation, réponse aux sollicitations des acteurs extérieurs comme l’OMEDIT) sur cette thématique et à la remontée d’indicateurs de suivi.
– Contribution à la bonne diffusion des messages institutionnels sur le médicament dans les services.

Pilotage, préparation et animation des groupes de travail pour la certification HAS
Actions de communication : de la lettre qualité au CHM

Profil du poste

Positionnement dans l’organisation
– En tant que coordonnateur de la gestion des risques associés aux soins : désigné par le Directeur Général, après concertation avec le Président de la CME.
– Interlocuteur du président de CME, ou de son représentant, sur le management de la qualité-sécurité des soins et de la gestion des risques associés aux soins, avec proposition
d’actions d’amélioration.
– Lien fonctionnel étroit avec le Directeur de la qualité et des patients : travail permanent en binôme pour la définition et le déploiement dans l’établissement, au quotidien, de la politique qualité et sécurité des soins, validée par la Direction générale et la Présidence
de CME
– Contribution à l’animation des travaux et au développement des compétences de l’équipe de la Direction de la qualité et des patients placés sous la responsabilité du directeur.
– Accompagnement, animation et coordination du réseau des médecins impliqués dans la politique qualité et sécurité des soins : EPP, gestion des risques associés aux soins, vigilances réglementaires, sécurité de la prise en charge médicamenteuse.
– Contribution à l’animation du comité qualité.
– Association aux projets institutionnels pour aider au positionnement stratégique.
– Communication aux professionnels sur les bonnes pratiques.

Formation ou expérience requise :
– Médecin ou pharmacien.
– Disposant si possible d’expérience dans la gestion de projets transversaux.

Aptitudes et/ou compétences requises :
– Sens relationnel, qualités pédagogiques et légitimité professionnelle auprès de la communauté médicale.
– Intérêt démontré pour la démarche qualité et la gestion des risques associés aux soins, l’évaluation et l’organisation.
– Connaissance des principales notions de la démarche qualité-gestion des risques.
– Prêt à s’investir dans l’analyse des organisations médico-soignantes.
– Maîtrise des outils bureautiques et informatiques
– Capacités de communication vis-à-vis de publics différenciés (décideurs institutionnels, équipes médicales et paramédicales…)         Un praticien hospitalier « VIGIE » :
– Positionnement stratégique institutionnel
– Ressource opérationnelle
– Ressource de coordination : soutien et animation des praticiens hospitaliers désignés pour les thématiques qualité et sécurité des soins
– Répartition des missions concernant les responsabilités sur plusieurs praticiens hospitaliers, et si possible un binôme pour chaque thématique : (gestion des risques associés aux soins, EPP, coordination des vigilances, prise en charge médicamenteuse).

Découvrez le pôle

Touchez
pour ajouter l'application à votre écran d'accueil et y accèder hors ligne

Online